Le ministère de l’éducation nationale lance « un processus de concertation » pour rénover la politique d’éducation prioritaire.

Organisation

Ces assises se dérouleront en 3 temps :
- au niveau local : une demi-journée de concertation dans les réseaux (écoles et établissements) ;
- au niveau inter-académique le mercredi 27 novembre.

Pendant la demi-journée banalisée, les personnels de chaque réseau ECLAIR et RRS devront échanger sur le bilan de l’éducation prioritaire et formuler des propositions à partir des six thématiques suivantes :

1. les pratiques pédagogiques et éducatives ;

2. l’accompagnement et la formation des personnels ;

3. les modalités du travail en équipe, en réseau, en partenariat ;

4. le pilotage et l’évaluation ;

5. l’allocation des moyens ;

6. la carte de l’éducation prioritaire.

Une synthèse devra être élaborée et adressée aux services académiques. Deux ou trois délégués (dont un membre du personnel) se rendront assises interacadémiques.

S’emparer des assises

Le SNES-FSU revendique une relance ambitieuse de l’éducation prioritaire pour assurer la réussite de tous les élèves, sur tous les territoires. L’éducation prioritaire ne doit pas constituer une école
à part où règneraient les dérogations de tous ordres aux règles communes.
Cela nécessite de rompre avec son dévoiement depuis 2006 qui a conduit à renforcer les inégalités et creuser les écarts de réussite.
Alors que le rapport de la concertation de l’été 2012 prônait la délabellisation de tous les établissements (écoles et collèges et lycées) de l’éducation prioritaire, ou que d’autres portent l’idée d’un recentrage sur un très faible nombre d’établissements, le SNES-FSU a contribué, par
ses analyses et ses propositions concrètes, à faire valoir une autre conception de l’éducation prioritaire.

Il appelle les personnels à investir les assises à tous les niveaux pour faire entendre leur parole.

Pour ce faire, vous trouverez ci-dessous des outils pour alimenter leur réflexion et construire leurs proposition pour une relance ambitieuse dans le respect des élèves des quartiers populaires et des personnels qui y exercent.

Que faire dans les établissements

S’assurer que cette concertation est prévue et organisée
dans votre collège.

Faire partager à l’ensemble des personnels les documents mis à disposition par le SNES-FSU.

Organiser avant la ½ journée banalisée une heure d’information syndicale pour se préparer hors du cadre institutionnel et répondre collectivement ou individuellement à l’enquête en ligne de la FSU

Exiger que la ½ journée soit banalisée pour permettre à tous les personnels du 1er et du 2nd degré d’y participer (il n’est pas acceptable qu’elle se tienne un mercredi après-midi ou de 12h30 à 14h30 par exemple)

Désigner un rapporteur parmi les personnels pour les ateliers et l’assemblée plénière.

Exiger de participer à la rédaction de la synthèse qui devra être adressée à l’administration rectorale et s’assurer qu’elle rapporte fidèlement pour chaque thème les débats et propositions des personnels lors des ateliers et en plénière (vous trouverez les documents types du ministère ci-dessous).

Un représentant des personnels du réseau (école et collège) ou du lycée doit faire partie de la délégation aux Assises interacadémiques : il faut s’assurer que celui-ci soit désigné lors de l’assemblée plénière par l’ensemble des personnels et qu’il représente leurs analyses et positions pour l’avenir de l’éducation prioritaire

Le SNES et la FSU appellent les personnels à participer à la réunion le mercredi 16 octobre à la Bourse du travail de Grenoble à 14h pour faire le point sur cette "concertation".

Fiche_SNES_Propositions_EP
Fiche-SNES_Carte_de_l_EP
Fiche-SNES_Efficacite_de_l_EP
Note_de_cadrageMinistere
Note_de_cadrage-Ministere2
Ministere_doc_de_synthese_-_reactions_diagnostic
Ministere_doc_de_synthese_-_reactions_aux_themes
Fiche_SNES_coherence_et_cohesion_des_equipes
Fiche_SNES_effectifs
Fiche_SNES_Quels_personnels_en_EP
Fiche_SNES_Une_meme_ecole_partout
4p SNES éducation prioritaire Grenoble