Cette année fut longue et éprouvante pour l’ensemble des militants de la section académique : renouvellement des CAP et élection des CCP, renouvellement de nos instances internes à tous les niveaux, information, débats, actions… le 29 janvier à Grenoble

Elle fut importante pour le service public d’éducation et ses personnels : réforme du lycée, du recrutement, du brevet, de l’orientation, des services, statuts et obligations des enseignants, autant de dossiers où la voix des personnels a su se faire entendre et a permis de repousser ou différer des mesures et des échéances pourtant annoncées comme inéluctables. Pourtant tous ces chantiers restent ouverts : nous ne nous satisfaisons pas davantage du statu quo que des projets annoncés et parfois mis en œuvre.

Par ailleurs la politique de suppressions d’emplois publics s’est poursuivie cette année, avec 140 suppressions après les 300 de l’année précédentes ; les annonces du budget 2010 risquent d’amplifier la saignée. Quelle sera la facture dans le second degré et dans l’académie de Grenoble ? Quelles en seront les conséquences en matière d’offre d’enseignement, de conditions de travail des personnels et des élèves, d’heures supplémentaires imposées, de compléments de service illégaux, de recours aux emplois précaires ? Les réponses à ces questions dépendent surtout de notre détermination à combattre ces orientations et choix, et cela dès la rentrée. Nous devons également nous attendre à ce que la parenthèse de l’été apporte son lot de mauvais coups ; la loi « mobilité », dès les premiers jours de juillet amorce le démantèlement des garanties collectives des fonctionnaires ; les mesures salariales aggravent un peu plus la chute du pouvoir d’achat des actifs comme des retraités.

Révisions de barèmes au rectorat

La CA académique du 22 juin a porté une appréciation sur la situation et estimé que sur les dossiers « Education » comme « Fonction publique », il était nécessaire de développer des actions fortes dès la rentrée . Le Conseil national qui l’a suivie a repris cette analyse et cette orientation : nous devrons proposer à l’ensembles des personnels dès la rentrée des modalités d’expressions et d’actions qui pèsent sur les décisions budgétaires comme sur les différents projets en suspend.

Dès le 31 août, le Conseil Syndical Académique, constitué de la CA et des représentants de S1 se réunira pour prendre connaissance des dernières évolutions de l’actualité et envisager la riposte dès la prérentrée et les premiers jours de l’année scolaire.

En attendant, pour être en forme lors de ces rendez-vous de luttes, bonnes vacances à toutes et à tous.

Paul Cézanne, les Baigneuses