Rassemblement du 6 février 2008 Après avoir subi les vicissitudes des débuts de carrière de beaucoup d’entre nous, MA, puis « Titulaire Académique » en tant qu’AE, c’est à dire un changement d’affectation chaque année, Chantal Blanc-Tailleur a connu la même mésaventure que bien des collègues l’an dernier : nommée au lycée Pablo Neruda de Saint Martin d’Hères, après avoir passé plusieurs années au collège Olympique de Grenoble, elle a vu son poste supprimé en raison de la transformation d’emploi publics en heures supplémentaires et du retrait des horaires de sa discipline, les mathématiques, de l’aide individualisée en seconde. Cette mesure de carte l’a conduite cette année au lycée Stendhal où elle reste la dernière arrivée et sous le coup d’une nouvelle suppression. Si le retour de cette précarité la rajeunit de quelques années et n’a pas affecté sa bonne humeur, cette situation n’a fait que renforcer sa détermination à lutter contre la casse du service public d’éducation. après la manif, en compagnie de Sandrine

Commissaire paritaire depuis plusieurs mandats, Chantal co-anime la section départementale de l’Isère et siège à ce titre au sein de délégation fédérales dans les instances départementales, CTPD et CDEN. Elle est également trésorière de la section départementale de la FSU.