Le contexte général :

La RGPP, avec le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, met à mal l’ensemble des services publics que ce soit dans les domaines de la santé, de la justice de l’éducation etc. …
Restructurations, fusions, plate formes dématérialisées, se multiplient pour faire des économies en supprimant des postes, et on assiste chaque jour un peu plus au démantèlement des services publics !
Ce sont les usagers qui en pâtissent : attentes pour les RV, plate forme téléphoniques, absence d’interlocuteurs, retards dans les dossiers, rendez vous reportés etc …la liste devient longue des dysfonctionnements suite au manque de postes (pole-emploi, France télécom etc. …)

L’Éducation Nationale est fortement touchée par la suppression des postes et les services d’orientation ne sont pas épargnés !
Actuellement, dans presque toutes les académies, pour économiser des loyers ou des frais de fonctionnement, pour récupérer des postes de personnels administratifs, l’administration n’hésite pas à déstructurer un réseau bien identifié et des services de proximité connus et appréciés des élèves, des étudiants et des parents :

Fermetures des petits CIO dans les zones rurales (Académies de Dijon, Toulouse, Grenoble etc. …)et fusions de CIO, dans presque toutes les grandes villes ( Strasbourg, Lille, Nantes, Versailles ,Grenoble etc. ..) c’est bien la destruction d’un service de proximité qui est en route : plus de 50 CIO seront fermés à la prochaine rentrée !

Par ailleurs, la catégorie des conseillers d’orientation psychologues et des directeurs de CIO a déjà payé le prix fort des économies budgétaires : 600 postes de titulaires en moins depuis 5 ans, un recrutement de 65 nouveaux collègues par an contre plus de 250 départs en retraite,

Dans l’académie de Grenoble :

5 CIO sur 21 sont touchés par ces fermetures (¼ du réseau des CIO) dans notre académie et nous sentons bien que cette restructuration ne fait que commencer !

Les CIO de Moutiers, Villefontaine et Vizille seront fermés dès la rentrée prochaine : les conseillers d’orientation psychologues seront transférés sur les CIO d’Albertville, Bourgoin et CIO des Eaux Claires pour Vizille. C’est vraiment à nos usagers que nous pensons ,en voulant maintenir un service public d’orientation de proximité !

Prenons l’exemple de Vizille : concrètement la disparition du CIO de Vizille obligerait les habitants de cette commune, mais également ceux du plateau Matheysin, et de l’Oisans, à se rendre sur Grenoble pour rencontrer un conseiller d’orientation psychologue au CIO des Eaux Claires, à Grenoble.

Cette décision a été prise sans réflexion sur les modalités de transports en commun et de facilité d’accès. Une fois arrivé à Grenoble, il faudra prendre un autre bus pour se rendre dans le CIO d’accueil : un périple quasi impensable pour les jeunes qui ne pourraient être véhiculés !
Les deux CIO de Grenoble, le CIO Grenette (Grenoble-centre) et le CIO Olympique (Grenoble-sud) ferment également à la rentrée prochaine, par décision rectorale, pour être fusionnés dans un lieu inadapté à l’accueil du public (2e étage du CRDP) !

Après l’épisode bien connu désormais du lycée Mounier, le CIO Grenoble Olympique situé dans les locaux du LP Guynemer (locaux aménagés récemment par la Région spécialement à cet usage) à proximité immédiate des quartiers sud (Olympique et Villeneuve), service public connu et apprécié tant par les équipes éducatives de ces établissements, que par les élèves et leurs familles va être fermé. Il sera fusionné avec le CIO Grenoble Grenette situé au centre ville. Les deux structures seront délocalisées au CRDP dans des locaux peu fonctionnels, peu visibles, d’une superficie insuffisante (250m2 pour une trentaine de conseillers !) pour un accueil décent du public et qui plus est avec des plages d’ouverture moindres. Pour quelle logique ? Dans quel intérêt ? Et ce au moment même où les habitants des quartiers sud se sentent stigmatisés et alors que le CIO Grenette accueille de par sa position stratégique et son identification forte dans l’agglomération, un public très nombreux.

Les conséquences :

Les jeunes et leur famille, ainsi que le public non scolaire perdent un service de proximité gratuit et dont les personnels administratifs et conseillers d’orientation psychologues sont disponibles, à l’écoute, que ce soit pour un simple renseignement ou un entretien approfondi !
Les CIO ne sont pas des structures d’accueil comme les autres. Ils sont ancrés dans leur district scolaire et non dans un territoire, c’est leur histoire. Ils ont une mission institutionnelle dans le système éducatif et une proximité avec les élèves mais aussi tous les acteurs de l’Ecole que les autres structures n’ont pas.

On n’hésite pas ainsi à casser tous les liens que les équipes de terrain ont mis des années à construire patiemment pour nouer des contacts locaux en lien avec les établissements scolaires.

De plus, les CIO ne reçoivent pas uniquement le public scolaire, mais également un public non scolaire souvent précaire, en recherche de conseil individualisé et un public d’adultes en recherche de reconversion.
Le maillage territorial, offrant un service public de proximité serait donc remplacé, à terme, par de grosses structures qui ne répondent pas aux besoins de ces publics.

Nous sommes très inquiets sur l’absence de dialogue et de concertation de la part de notre administration et nous craignons que cette restructuration sauvage continue au détriment des usagers !
Derrière la justification de suppression de postes de personnels d’administratifs ( 8 dans notre académie pour les CIO), on voit bien que c’est l’ensemble du service public d’orientation qui est menacé !