Les 15 et 16 mars derniers, la section académique du SNES a tenu son congrès académique préparatoire au congrès national de Reims qui se tiendra du 2 au 6 avril prochain.

nous rendons compte ici de nos travaux

Congrès 2012, un bon millésime !

Sur les deux jours du congrès académique, 81 mandats ont été attribués aux délégués de S1 et aux membres de la CA académique. Cette participation, insuffisante si l’on sait que chaque S1 de l’académie aurait pu être représenté, est néanmoins appréciable par rapport aux congrès précédents et constitue, ainsi que le sérieux et l’application des délégués dans les travaux, un bon millésime. Nous avons pu noter ainsi la présence de délégués de S1 peu habitués de nos instances académiques. Nos travaux ont été suivis par Thierry Reygades, secrétaire national, responsable du secteur « voie technologique » et animateur du groupe sur les enseignements de cette voie. A ce titre Thierry est l’un des rapporteurs nationaux du thème 1. Nous le remercions de sa présence amicale et de sa vigilance souriante quant au suivi de nos travaux.

Vie interne

Le congrès a pris connaissance du résultat des élections internes dans l’académie : votes des rapports d’activités et financiers nationaux, élection des bureaux de S2 et de la CA académique. Nous devons regretter une participation trop faible des adhérents à ces élections, ce qui implique que nous réfléchissions à la meilleure façon d’impliquer les S1 dans l’organisation des prochaines élections, en particulier celles de la CA nationale en mai prochain. Les votes exprimés ont largement approuvé les rapports nationaux (98%). Les 45 sièges éligibles de la CA seront répartis entre 41 sièges pour « Unité et Action » et 4 sièges pour « École Émancipée ».
Nous publierons dans un prochain article la composition de notre nouvelle CA qui se réunira en juin et élira le prochain bureau académique. Chaque S2 publiera les résultats de l’élection de son bureau.

Les thèmes de congrès

C’était bien sûr le plat de résistance du congrès. Sur la base des prérapports nationaux, les séances se sont enchaînées à un rythme soutenu : rappel des commissions du 29 février dernier (CSA) et présentation des évolutions souhaités par les rapporteurs académiques de chaque thème, débats, amendements et votes.

Les textes adoptés par le congrès académiques sont dans les documents joints à cet article, dans la même forme que celle transmise aux rapporteurs nationaux : texte initial avec ajouts et suppressions apparents. Chacun pourra ainsi apprécier la qualité et la précision des travaux du congrès.

Modifications statuaires

Selon une tradition qui semble établie depuis quelques congrès, une série de modifications de nos statuts sont proposées au congrès de Reims. Le congrès académique a approuvé la première série de modifications présentées par les trésoriers nationaux afin de mettre nos statuts en conformité avec l’obligation légale de passer par un commissaire aux comptes officiel tout en conservant la transparence qui était la nôtre grâce à une commission pluraliste du congrès qui n’a plus la même importance puisqu’il ne lui appartient plus de proposer ou non le quitus au trésorier. Le congrès a ensuite repoussé la modification soumise par deux S3 visant à passer de deux à trois ans la durée de nos mandats et entre deux congrès. Avec des majorités et des abstentions variables, il a également repoussé les modifications soumises par les courants « École Émancipée » et « Émancipation ». En document joint, le détail des votes du congrès académique.

Détente et convivialité

Ce n’est pas l’aspect le moins apprécié du congrès : les repas ont également été l’occasion de récréations sympathiques et d’échanges plus conviviaux que nos débats et échanges de convictions.