En vacances, enfin !

Cette année scolaire se termine sur un dernier déni de démocratie pour imposer une loi qui fera sans doute reculer les droits de chacun.e d’entre nous. Le chemin parlementaire n’est pourtant pas terminé pour cette loi travail et il y aura peut-être d’autres occasions de se mobiliser dans le mois à venir.

editosnes1

Dans les collèges, c’est la fin, pour cette année, des réunions de mise en place forcée d’une réforme qui ne convainc plus personne. Selon les établissements, les chef.fe.s et les équipes, la résistance a pris diverses formes et plus ou moins d’ampleur. L’objectif était d’éviter les changements irrémédiables afin de pouvoir dès la rentrée rester maîtres de nos choix pédagogiques et didactiques et continuer à marteler notre refus de cette réforme. Les actions menées depuis plus d’une année ont sauvé en partie le latin, certaines classes bilangues et d’autres options. Elles ont forcé le ministère à maintenir dans les collèges des moyens supérieurs à ceux prévus initialement. Toutefois cela s’est fait au détriment des lycées. Et, par exemple, les sections européennes ont disparu. Le bilan est loin d’être satisfaisant.
La prochaine année scolaire débutera donc avec une grève le jeudi 8 septembre. Pour réaffirmer que rien n’est figé et que nous continuerons à lutter pour une autre réforme du second degré, construite avec les enseignant.e.s pour la réussite des élèves au collège et dans les trois voies du lycée.

La section départementale s’est réunie une dernière fois pour dresser son programme pour la prochaine année scolaire. Il se décline en trois axes principaux :
- Avec la FSU ardéchoise, nous mènerons des chantiers sur les précaires de l’éducation nationale (AED, AVS et AESH, contractuel.le.s enseignant.e.s ou COPsy…), sur l’accueil des élèves sans papiers (dans le cadre des dix ans de RESF) et sur la place de l’enseignement privé dans notre département.
- Par ailleurs nous ferons notre possible pour venir vous rencontrer dans vos établissements afin de discuter avec vous de vos conditions de travail. Ces échanges se feront forcément en lien avec nos sections locales (S1) lorsqu’elles existent. L’occasion de rappeler à chacun.e d’entre vous que vous pouvez nous contacter si vous désirez vous investir (dans la mesure de vos moyens, votre envie et votre énergie) dans la vie syndicale de votre établissement, surtout là où il n’y a pas encore de S1 constitué.
- Enfin, nous continuerons à organiser des réunions et des stages syndicaux, souvent avec nos camarades de la Drôme. Dès le 14 septembre, nous accueillerons les TZR des deux départements pour une réunion d’information sur leurs droits (et devoirs). En octobre, ce sera la suite du stage Super-S1 à destination des militant.e.s ardéchois.es pour un bilan de rentrée et un travail sur la présence de notre syndicat en Ardèche. Il y aura ensuite le retour des traditionnels stages sur l’action syndicale locale (et en particulier sur le CA) en novembre et sur la dotation horaire des établissements en janvier.

Alors nous allons comme vous profiter de ces sept semaines de congés pour recharger nos batteries de militant.e.s et revenir regonflé.e.s et motivé.e.s. Nous tiendrons notre première permanence à Privas le vendredi 26 août. D’ici là, nous restons joignables en cas de besoin par mail (snes-ardeche@wanadoo.fr) ou sur le portable (06 81 82 73 25). N’hésitez pas à laisser un message.

Nous vous souhaitons à tou.te.s de bonnes et reposantes vacances d’été.

editosnes2