Après le vote du thème 4, « pour la rénovation du syndicalisme », le congrès a abordé la redoutable question des modifications statutaires, qui s’est conclut par une initiation de la délégation au « vote par mandats ».

La soirée, dite libre, mais qui n’a commencé qu’à l’issue de la procédure, est celle des repas de délégations. La délégation académique de Grenoble s’est donc retrouvée pour un nouveau temps de convivialité et de chants de luttes...

La matinée du vendredi, commencée à 8h30 est consacrée au débat sur l’action des prochaines semaines, à l’appel solennel du SNES pour le second degré et au discours de clôture... Ensuite, après un dernier buffet la délégation reprendra la route vers ses pénates...

Faut pas gonfler Jacques avec des modifications statutaires...

La délégation académique entre votes par mandats et repas en ville