Journée d’action « précaires » de la FSU

Jeudi 15 octobre 2015

Matinée (9h30 – 12h) au « Centre interdépartemental de gestion de la petite couronne », 157 avenue Jean Lolive à Pantin

M° Eglise de Pantin (ligne 5), RER E, station Pantin http://www.cig929394.fr/public/accueil/venir-au-cig

Déjeuner pris sur place à Pantin (Pris en charge par la FSU, pour cela il faut s’inscrire)

Après-midi délégations auprès des différents ministères (Education nationale, Travail, Fonction publique...) et auprès des groupes parlementaires (Assemblée nationale, Sénat)

L’enjeu de cette journée fédérale est de faire un état des lieux des réalités de l’emploi précaire dans la Fonction publique qui touche plus de 20% des agents à l’occasion d’une prolongation de l’application de la loi Sauvadet de 2012 (*).

La journée se déroulera en 2 temps.

Le matin, une assemblée générale/ « meeting » avec à la fois des militants syndicaux et des personnels précaires, éventuellement les deux à la fois, qui témoigneront des mobilisations syndicales et de la réalité de la précarité dans la Fonction publique après une introduction de Bernadette Groison.

L’après-midi prendra la forme de plusieurs délégations de militants syndicaux et de précaires reçus en audience dans les ministères (fonction publique, travail notamment pour les CUI, éducation nationale...) et les divers groupes parlementaires à l’Assemblée et au Sénat.

Ce sera l’occasion notamment d’aborder la situation des AESH et des CUI exerçants dans les écoles pour faire avancer nos revendications :

* transformation des contrats de CUI-AVS en AESH ;

* rendre effectif le droit au temps plein et plus largement une amélioration des conditions d’emploi, d’exercice, de formation et de rémunération des AESH ;

* pérenniser les missions d’aide administrative à la direction d’école, qui sont totalement oubliés du gouvernement, et d’ouvrir des négociations pour créer un véritable métier.

Nous vous invitons à participer à cette journée d’action. Nous vous invitons également à solliciter les personnels précaires que vous côtoyez dans les diverses initiatives syndicales pour y participer et témoigner lors du meeting.

(*) Le projet de loi de déontologie de la Fonction publique qui resurgit après 2 ans de sommeil et passe en urgence au Parlement prolonge de 2 ans l’application de la loi Sauvadet (31/3/2018 au lieu du 31/3/2016). La borne des agents éligibles glisserait également du 31/03/2011 au 31/03/2013 pour les 2 ans d’ancienneté requis.

En l’état actuel l’application de la loi Sauvadet n’a déclaré éligibles que 39 000 sur 237 000 contractuels. Elle exclut les emplois aidés et les AED du champ d’application. Sur les 24 000 postes proposés, malgré 29 000 présents aux épreuves il n’y a eu que 13 000 titularisations.

Le Secteur Revendicatif