La section académique interpelle les politiques

A l’approche d’une année chargée sur le plan électoral, qu’il s’agisse des élections professionnelles de l’automne ou des élections politiques du printemps prochain, la section académique du SNES a décidé de confronter les grands traits de son projet éducatif à ceux des forces politiques susceptibles de porter une alternative aux choix et orientations qui nous sont actuellement imposés.

Nous avons adressé aux structures iséroises des « Parti Communiste Français », « Parti de Gauche », « Parti Socialiste », « Europe Écologie Les Verts », « MoDem » le courrier ci-joint et quatre fiches présentant les grands traits de notre projet syndical.

Ces fiches ne recouvrent pas la totalité de nos orientations, mandats et revendications ; elles visent surtout à mettre en évidence les caractéristiques essentielles de notre projet dans ses objectifs et les moyens d’y parvenir.

Elles constituent également une invitation au débat et à la confrontation d’idées. Les organisations politiques étant structurées par départements, nous avons choisi l’Isère en tant que siège de la section académique. Mais cette initiative peut et doit être relayée dans les quatre autres départements et au plan local par l’interpellation, à l’initiative des S2 et S1, des acteurs politiques locaux. Cela participe aussi au débat public sur notre conception de l’école et à l’élaboration du rapport de force.

A cette occasion, elles peuvent être précisées ou développées sur certains points laissés de côté par la recherche de concision. Ainsi la fiche 1 pourrait s’enrichir d’un questionnement sur la confrontation d’un projet éducatif national avec la dimension européenne ou encore celle de la décentralisation avec l’équité entre les territoires ; la fiche 3 peut être complétée par la question des retraites et pensions, etc.

Elles peuvent constituer également un support de débat avec l’ensemble des collègues de nos établissements au sujet des orientations du SNES.

Nous ne manquerons pas de publier dès que possible, sur ce site et dans notre presse, les réponses et contributions qui nous parviendront, comme nous nous y sommes engagés.

Palais Bourbon