Pour le mouvement (inter et intra), les services du rectorat transmettent aux représentants des personnels des documents papiers. La couleur de leur couverture devient, dans notre jargon, le moyen d’identifier leur contenu.

Document tel que transmis par le rectorat

« Le Mauve » : c’est le document par lequel tout commence. Les commissaires paritaires travaillent avec ce document depuis environ un mois.

« Le Mauve » est un des documents les plus épais du mouvement, plus de 900 pages cette année.
Organisé par discipline, il récapitule la liste de tous les candidats au mouvement. Leurs voeux, leur situation professionnelle (poste, ancienneté, en exercice, en disponibilité ...etc.) et leur situation familiale sont mentionnés. Le barème affecté à chaque voeu est indiqué.

Dans un premier temps, le Rectorat édite ce que nous appelons le « Mauve 1 ». Les barèmes qui y sont indiqués résultent d’un premier travail des gestionnaires. Ces derniers ont consulté les documents envoyés par les candidats et ont affecté des barèmes en conséquence.

Puis les représentants des personnels travaillent avec ce « premier jet », consultent à leur tour l’ensemble des documents pour chaque candidat. C’est là que des erreurs ou des oublis peuvent être relevés, dont les commissaires paritaires sollicitent la correction.

Est alors édité le « Mauve 2 ».

Il faudra alors, à la main, « croiser les mauves ». Concrètement, cela signifie que les deux documents (soient 1800 pages...) seront relus, annotés, corrigés. Ils serviront alors de support au groupe de travail sur les barèmes, à l’issue duquel les barèmes seront enfin définitifs.

C’est grâce à ce travail que les collègues seront rétablis dans leurs droits.

Document après lecture et analyse