Peu d’information pour l’instant. Les proviseurs semblent faire le service minimum. C’est en tout cas le cas à Pablo Néruda-St Martin d’Hères, à Elie Cartan-La Tour du Pin et à La Pléiade-Pont de Cherruy où ils ont transmis l’information (circulaire) sans faire plus de zèle.

À Villard Bonnot : le proviseur a reçu des enseignants pour leur présenter ses propositions pour la journée du 22 octobre. Plutôt que de lire la lettre de G. Môquet, il a proposé que les enseignants volontaires lisent une biographie de Marie Reynoard (nom du lycée), résistante à Grenoble.

Après réunion, la décision des collègues a été votée :
* Aucun collègue n’est volontaire pour lire la lettre de G. Môquet le 22
octobre.
* Aucun collègue n’est volontaire pour lire une biographie de Marie Reynoard le 22 octobre.
* Les collègues présents ne souhaitent pas participer à cette journée.
Une lettre à destination des élèves et des parents pour expliquer leur position est prévue.

Les professeurs d’histoire continueront naturellement a évoquer la Résistance et certains de ses événements particuliers au moment de l’année où cela se fait habituellement.

Le proviseur se contentera d’afficher la lettre de G. Môquet dans le lycée. Il organisera également la remise des diplômes du concours de la Résistance, à midi le 22 octobre.