Le 6 février 2008, devant le rectorat

Michel Lombart enseigne la physique appliquée au lycée Louis Lachenal d’Argonay.

Ancien secrétaire départemental du SNES, il poursuit une activité militante au sein du bureau du S2 et dans son établissement.

Il intervient en particulier sur la question des enseignements technologiques et le dossier des « lycées des métiers ». Le silence actuel sur le devenir de la voie technologique, dans le cadre de la réforme des lycées n’est pas sans l’inquiéter, ce qui ne l’empêche pas de traiter le sujet avec humour, car ce militant déterminé est aussi un pince sans rire qui sait manier l’ironie comme une arme de précision : au CTPA où il siège dans la délégation FSU, pour le SNES et la section départementale, mais aussi au titre des dossiers qu’il a en charge, l’administration en a parfois fait les frais.

A Paris, le 19 octobre 2008