3 février 2010

Archives

mobilisation au Lycée du Grésivaudan Meylan : boycott conseil pédagogique.

Le 11 janvier, s’est tenue une demi-journée banalisée organisée par l’administration qui a présenté la réforme de la seconde et a demandé aux équipes pédagogiques des différentes disciplines de lui faire, pour le soir même, des propositions organisationnelles et horaires pour “ faire remonter les propositions “ car il y “ aurait urgence “ ! 

Cette proposition n’a été suivie dans aucune discipline : les comptes rendus faits ont tous dénoncé les pressions subies pour avaliser une réforme dont les programmes ne sont pas connus, les horaires diminués et dont le but est d’installer une foire d’empoigne entre les disciplines !

Le 12 janvier, se tenait une heure d’information syndicale où les enseignants présents (environ une soixantaine), se faisant l’écho des comptes rendus très négatifs des réunions disciplinaires du 11 janvier, ont décidé de :

- prendre contact avec les parents, les élèves et le personnel du LGM pour dénoncer les risques que fait courir la réforme pour l’avenir des élèves.

- refuser de participer à la mise en œuvre de la réforme de la classe de seconde.

- dénoncer le rôle et les pouvoirs attribués au conseil pédagogique.

Pour cela, un appel était lancé à l’ensemble des collègues à venir massivement à la première réunion du conseil pédagogique (mardi 19 janvier) pour y imposer un véritable débat sur les enjeux et les dangers de cette réforme.

Une cinquantaine de collègues se sont donc rassemblés à l’entrée de la salle de réunion pour demander l’annulation de cette réunion. Un débat s’est alors engagé, dans le couloir, avec l’administration et aucun collègue n’a pénétré dans la salle. La réunion a donc été annulée.

Cette première tentative de division a échouée mais d’autres tentatives suivront.

La solidarité et la défense d’un enseignement de qualité s’imposent pour obtenir le rejet de cette réforme !

Texte élaboré à l’issue de la réunion d’information syndicale :