Repoussée du 8 juillet au 27 août, la CAPA « notation » administrative a fini par se tenir ce lundi 8 septembre. Ici un bref compte rendu et la déclaration liminaire des élus du SNES.

Cette année, après la CAPA d’appel de note qui n’avait eu à connaître que les appels formulés par les collègues sur les propositions de notes émanant de leurs chefs d’établissement, l’administration rectorale a pris la décision de ramener à la note maximale autorisée de chaque échelon, tous les collègues pour qui une note supérieure était proposée.

Certes la contrainte de positionner la note dans une fourchette était rappelée dans la circulaire rectorale de janvier, avec toutefois une possibilité pour les chefs d’établissement de déroger à la règle dans les cas exceptionnels, mais à aucune moment, ni lors de la CAPA « notation » ni lors des groupes de travail et autres réunions au rectorat, les représentants des personnels n’avaient été avisés de cette décision que nous avons découvertes lorsque certains collègues concernés nous ont alertés.

Lorsque nous avions interpelé le secrétaire général, il nous avait répondu que le chef d’établissement ne faisait qu’une proposition et que le recteur restait le le notateur. Nous avons trop souvent dû rappeler cela à l’administration pour ne pas recevoir cet argument comme valide. Cependant, si pour les 2/3 des collègues concernés, la note retenue par le recteur constitue un maintien ou une progression par rapport à 2007 et ne représente donc une baisse que par rapport à la proposition du chef d’établissement pour 2008, en revanche, pour le dernier 1/3, cette note 2008 est inférieure à la note 2007. Il s’agit donc bien d’une baisse de la note administrative, non motivée.

Nous avons argumenté dans ce sens lors de la CAPA, comme en témoigne notre déclaration liminaire lue dans un silence assourdissant, les élus issus d’autres organisations syndicales ne s’exprimant ni dans un sens ni dans l’autre.

L’administration,en argumentant sur l’équité de traitement, a maintenu ses positions initiales, malgré notre intervention, et a décidé de l’abaissement de la note administrative des collègues concernés.

Déclaration liminaire des élus du SNES