La phase de notation administrative pour cette année vient de commencer.
La circulaire est téléchargeable ci-dessous.

Cette note est sur 40 et elle est encadrée par à une grille de référence (note moyenne, note minimum, note maximum) qui existe dans chaque corps pour chaque échelon. Elle est différente de la note pédagogique qui est attribuée par l’Inspection (note qui dépend pour l’instant de votre rang au concours). La notation des CPE est différente ; ils n’ont qu’une note administrative. L’addition des deux notes donne une note globale qui sert à classer les professeurs lorsqu’ils peuvent changer d’échelon au grand choix ou au choix.
Le SNES rappelle aux collègues que cette note est mise par le recteur sur proposition du chef d’établissement. Ce dernier se doit de la communiquer aux intéressés.

La notation administrative comprend trois éléments :

- des « pavés » (assiduité/ponctualité ; activité/efficacité ; autorité/rayonnement, qui sont évaluées en TB, B...)
- une appréciation littérale
- une note chiffrée sur 40 (certifiés et agrégés).
Les trois éléments doivent être cohérents.

La note s’inscrit dans une fourchette (déterminée par le grade et l’échelon) qui est indiquée sur l’avis de notation (avec une minimale, la moyenne et une maximale).
Comme stagiaire, vous n’avez pas de note administrative, même si l’avis indique 33.3 (pour les échelons 2 et 3). Pour un certifié, l’augmentation normale est de 0,5 point / an jusqu’à 38 puis 0,1 / an jusqu’à 39.9. Pour un agrégé, l’augmentation normale est de 0,5 point / an jusqu’à 39 puis 0,1 / an jusqu’à 39.9. Enfin il faut être proche de la retraite pour obtenir 40.

Il vous faut être très vigilant car cette note aura une importance pour vos futurs avancements d’échelon : si vous êtes mal noté cette année, il vous sera difficile de vous faire « remonter » votre note, pour ensuite progresser plus vite dans les échelons. Au contraire, si votre note est de 35 (pour un professeur certifié à l’échelon 3), l’augmentation normale vous permettra d’être toujours au plus haut.

Lorsque vous aurez la connaissance de la proposition de notation de la part de votre chef d’établissement, vérifiez bien, en fonction de votre corps (certifié ou agrégé), de votre échelon (particulièrement si vous avez été reclassé) où celle-ci se situe sur les grilles de notation.

En cas de désaccord

Il faut d’abord en discuter avec le principal ou proviseur (en se faisant accompagner si nécessaire). Vous pouvez lui expliquer la question de l’avancement, etc.
N’hésitez pas à demander conseil au secrétaire de la section SNES de votre établissement ou aux permanences du SNES (ou par mail, téléphone).

Si le différent subsiste il faut signer la proposition de note : cela signifie seulement "lu et pris connaissance " et ne veut pas dire que l’on est d’accord. Mentionner alors dans « observations » que l’on engage une contestation en commission paritaire. Rédiger ensuite un courrier de contestation que l’on adresse au recteur (par la voie hiérarchique et un exemplaire directement) en n’oubliant pas d’en envoyer le double à la section académique du SNES. La procédure de contestation est courante, elle conduit à de nombreuses révisions. En cas de désaccord entre l’administration et les élus du personnel c’est le recteur qui tranche.

Grille notation administrative
Circulaire notation administrative 2016