Pendant les congés de printemps, deux nouvelles réponses de parlementaires nous sont parvenues, portant le total à 14 réponses sur 37 élus. Notons au passage que 100 % des élues ont désormais répondu, puisque notre académie ne compte qu’une sénatrice et une députée.

Madame Geneviève FIORASO, députée de l’Isère, nous assure être « très sensible à cette situation » [des suppressions de postes pour la rentrée 2008] et que le « groupe socialiste [...] aura à coeur de défendre l’éducation nationale et ses enseignants, garants de l’égalité des chances », en comptant également sur notre vigilance. Madame Fioraso joint à son courrier les copies d’une question écrite au ministre sur les suppressions de postes et leurs conséquences, ainsi qu’une interpellation du Recteur de l’académie.

Monsieur Michel BOUVARD, député de la Savoie, ne croit pas devoir répondre quant à son vote sur les suppressions de postes mais nous « confirme la démarche entreprise auprès du Recteur de l’Académie de Grenoble d’une part, du Ministre de l’Education Nationale, d’autre part ». Il nous communique une première réponse du Recteur, ainsi que la note type déjà mentionnée par un autre élu de la majorité et intitulée « Note sur la préparation et les conditions de la rentrée dans l’enseignement public de second degré de l’académie de Grenoble ». Il souhaite cependant que « le dossier des heures supplémentaires dont [il est] bien conscient qu’elles ne règlent pas toutes les situations, soit envisagé avec plus de pragmatisme par la communauté éducative. »