Vous allez bientôt (dans la semaine du 19 août et dans les jours qui suivent) pouvoir prendre contact avec votre chef d’établissement pour prendre un rendez-vous et obtenir vos niveaux d’enseignement, le nom de votre tuteur et ses coordonnées, mais aussi le coordonnateur de votre discipline quand vous êtes plusieurs enseignants de la discipline dans le même établissement (il est possible que le tuteur ne soit pas présent dans votre établissement).
Le SNES sera présent dès le 27 août lors de vos premiers jours de formation. Ensuite, cela sera la découverte de votre établissement où les responsables du SNES sauront vous épauler.

Pour ces premiers jours, et surtout le jour de la prérentrée, voici quelques points de passage incontournables :


Secrétariat :

- laisser ses coordonnées personnelles pour être joint rapidement (pas d’obligation de laisser un mél, certains chefs d’établissement inondent de messages ou envoient des infos du soir au lendemain, ce qui n’est pas acceptable. Vous allez avoir un mél académique, cela suffit !)

- signer le P.V installation déclencheur de la paie.

Questions à poser à l’intendance et/ou à des collègues :

- casier (y a t-il une clé ?) et les clés de vos salles de classes (il peut être utile de venir avec son emploi du temps si les clés ne sont pas les mêmes d’une salle à l’autre) ou de votre salle si l’établissement a choisi d’attribuer une salle par enseignant.

- y a t-il un code photocopieur ? Individuel ou par discipline ? Quota de photocopies ? Autre possibilité de faire des copies sans passer par le photocopieur (duplicopieur) ? Possibilité de faire des tirages couleur ?

- l’établissement met-il à disposition des fournitures (craies, feutres, brosse pour le tableau) ? D’ailleurs, est-ce un tableau à craie ou un tableau blanc ?

- parking réservé aux profs ou non ? Si oui, carte, code portail ?

- fonctionnement de la cantine (ticket ? Carte ?)

- matériel dans les salles (vidéoprojecteur ? Tableau numérique ?)

- code informatique et autres mots de passe.

CDI :

- quels sont les manuels utilisés ? Le CDI (ou l’association des parents en lycée) peut-il vous en fournir un exemplaire ou vous diriger vers les éditeurs qui doivent les mettre à votre disposition gratuitement ?

- se faire inscrire sur la liste éditeurs pour recevoir les spécimens.

- liste des abonnements (revues) ? Abonnements sites ?

- liste des DVD disponibles ? Salle vidéo ? Possibilité d’accéder à internet avec une classe ?

Équipe pédagogique :

- Du matériel a t-il été demandé aux élèves ?

- Progression commune ? Évaluations communes (brevet ou bac blancs ? Devoirs communs ?)

- En lettres : liste des séries ? A-t-on la possibilité de faire acheter des livres aux élèves ?

- En langues : groupes de compétences ou non ?

- Lycée : fonctionnement de l’ECJS, des TPE, de l’accompagnement personnalisé

- En collège : comment se passe l’Histoire des Arts ?

- vidéoprojecteur ? TBI ?

- projets (sorties, voyages, etc.) ?

ENT / saisie des notes

- Comment accéder au cahier de textes en ligne et visible des familles ? Existe-t-il un cahier de textes papier (en salle des profs ou amené par un élève ?) ? Remplir un cahier de textes fait partie des obligations de service et il sert de base à l’entretien d’inspection (il vaut mieux en faire un personnel.

- Notes : logiciel de saisie ? Les élèves et leurs familles ont-ils accès aux notes ? Si vous êtes tenus d’évaluer vos élèves, vous pouvez vous contenter de saisir seulement la moyenne et pas la totalité de vos notes. Pensez à garder une trace en cas de problème informatique qui vous ferait perdre toutes vos données.

Vie scolaire :

- Y a t-il un CPE par niveau ou un pour l’établissement (fréquent en collège, parfois il n’y en pas du tout !) ? Se faire connaître !

- Comment se déroule la gestion des retards et absences ?

- Comment se fait l’appel en début de cours ? Elève responsable du carton d’appel, feuille de suivi, en ligne ?

- Quelle attitude en cas de problème (réunion de l’équipe pédagogique de la classe ?), quelles sanctions possibles (retenues, renvois de cours -attention à ne jamais exclure un élève et le laisser partir seul de votre classe) ?


Et les syndicats ?

Certains vous diront qu’il est mal vu de se syndiquer l’année de stage : ne les croyez pas !

Vous pourrez trouver sur le site du ministère la réalité des forces syndicales issues des dernières élections pour les agrégés, les certifiés et les CPE.

Tous les ans, 40 % des stagiaires au moins se syndiquent au SNES et ils n’ont aucun problème lié à cela (il est d’ailleurs interdit de faire quelque allusion que ce soit à votre appartenance syndicale (inconnue de l’administration sauf si vous la revendiquez), à l’exercice du droit syndical, à une participation à une grève, etc ... dans votre dossier professionnel).

Vous constaterez très vite qu’être syndiqué permet d’être informé, mais aussi défendu individuellement et collectivement au nom d’un projet éducatif et de la défense d’un service public de qualité.