Préparation de la rentrée 2011

Le CTPA convoqué le jeudi 20 janvier annonce de nouvelles dégradations, en collège comme en lycée. La section académique du SNES a pris l’initiative d’un rassemblement à partir de midi devant le rectorat d’académie.
Cette action est à la fois dans le cadre de la journée nationale d’action contre la précarité dans la fonction publique et dans celui de la préparation de la rentrée 2011.

Nouvelles attaques contre l’École de la République

Les documents préparatoires au CTPA et les consignes données aux chefs d’établissement font en effet apparaître que non seulement les questions posées cette année — stagiaires sans formation, TZR affectés hors de leur discipline de remplacement, réformes pilotées par la seule contrainte budgétaire et le seul objectif du renoncement à l’éducation pour plus de la moitié des jeunes, alourdissements de la charge de travail des personnels, pertes significatives de pouvoir d’achat, recours à la précarité accrue — qui ont été au cœur de nos actions précédentes et en particulier de la grève du 6 septembre 2010, restent sans réponses, mais également que de nouvelles dégradations sont prévues pour la rentrée prochaine :

Effectifs : toujours plus !
  • suppression de moyens en collège (-148 ETP), en lycée (-79 ETP) et pour le remplacement (-10 ETP) alors que les effectifs d’élèves sont prévus en augmentation.
  • effectifs des classes de collège portés à 28 en 6e et 5e et à 29 en 4e et 3e.
  • abandon de la référence ZEP au profit du classement RRS.
  • chasse aux minorations de première chaire en lycée et confusion des filières dans le tronc commun.
  • plafonnement des moyens attribués pour les options facultatives à 20% des élèves.
  • augmentation de la proportion de précaires par leur prise en compte dans un plafond d’emplois inchangé.

Mounier

un enjeu emblématique

Dans ce contexte, le sort du lycée Emmanuel Mounier est emblématique de cette politique de renoncement aux ambitions éducatives pour la jeunesse. Les personnels, les élèves et les parents d’élèves de cet établissement, comme des collèges du secteur et des autres établissements de l’agglomération attendent la réponse du Recteur aux propositions des médiateurs et des prises de décision pour la rentrée prochaine dans le respect des procédures prévues ; or si rien n’est dit de cet établissement dans les documents préparatoires au CTPA, il apparait clairement des prévisions d’ouvertures dans d’autres établissements d’enseignement actuellement dans la structure pédagogique de ce lycée.

Pour l’ensemble de ces motifs, la section académique du SNES appelle l’ensemble des personnels comme tous ceux qui sont attachés à d’autres choix pour les jeunes et pour l’avenir de notre société, à être nombreux devant le Rectorat jeudi 20 janvier de 12 à 14h00.