La réforme des épreuves de langues au Baccalauréat qui se met en place dans les établissements pose de nombreux problèmes, notamment d’équité, et menace le caractère national du Baccalauréat.

Afin de pousser le ministère à un cadrage national des épreuves dès cette année, le SNES-FSU a lancé, depuis plusieurs mois, une pétition, dont l’APLV est co-signataire.

Le SNES-FSU vous invite aussi à déposer une motion au C.A, à écrire aux IA-IPR, et à diffuser l’affiche « Action Langues vivantes ».

Afin de vous y retrouver dans la complexité et l’imprécision de cette réforme, vous trouverez en ligne un document de synthèse réalisé par le groupe langues vivantes national. Vous pouvez aussi vous référer au vademecum.