Appel des enseignants des collèges Pablo Picasso, Jean Vilar, Louis Lumière d’Echirolles, Vercors de Grenoble, du lycée Marie Curie d’Echirolles.

Nous constatons et dénonçons nos classes surchargées : en 6e, les enseignants souhaitaient ouvrir dans chaque collège une classe supplémentaire pour pouvoir travailler en effectif réduit et mieux cibler les difficultés des élèves. Les moyens pour le faire ne leur ont pas été accordés. Dans certaines classes de 6e de l’Education prioritaire, les élèves seront 25 ! En 1e et en terminale, les classes ont souvent un effectif de 35 élèves. Ce n’est pas acceptable.

Nous constatons et dénonçons une remise en cause de la mixité sociale dans les établissements scolaires. A Echirolles, certains collèges se vident alors que les effectifs d’autres explosent… On constate également une fuite importante vers le privé. Les enseignants demandent une remise à plat complète de la carte scolaire pour permettre à des élèves de tous milieux sociaux de se côtoyer dans chaque établissement et ainsi de s’enrichir mutuellement. Ils refusent l’autonomie des établissements tant vantée par leur ministre, qui met en concurrence les établissements scolaires au détriment des intérêts des enfants.

Nous constatons et dénonçons la suppression des CUI (contrat unique d’insertion) : ces contrats étaient certes des contrats précaires, de 20H hebdomadaires maximum, au SMIC, (680 euros) réservés à des adultes ayant des difficultés à trouver un emploi. Mais ils constituaient un apport précieux et un complément indispensable pour l’encadrement des élèves dans la situation de manque d’effectifs chronique des établissements scolaires.
Du jour au lendemain, le gouvernement Macron les a supprimés. De jeunes volontaires du service civique devraient les remplacer. Ainsi, des contrats précaires sont remplacés par des volontaires… qui n’ont même plus de contrat ! Ces volontaires se verront attribuer une indemnité de 580 euros.
Ainsi, au collège Vercors, 3 postes de CUI ont été supprimés en vie scolaire, rendant l’accueil des élèves inenvisageable. A Pablo Picasso, il faudra se passer de deux personnes qui se consacraient au tutorat des élèves et à la vie scolaire.
Pour protester contre cette rentrée marquée une fois encore par la politique d’austérité du gouvernement
nous serons nombreux en grève le mardi 12 septembre !

contre les conditions d’accueil dégradées faites à nos élèves

contre les classes surchargées

contre toutes les suppressions d’emplois

pour une mixité sociale préservée dans tous les établissements

avec les travailleurs du privé précarisés par les ordonnances Macron.
Nous vous invitons à nous rejoindre devant le rectorat à partir de 11 H
pour une Assemblée générale commune à tous les établissements et pour un pique nique de protestation contre la politique du gouvernement qui s’attaque aux conditions de travail et d’existence de tous les salariés du public comme du privé.
Nous rejoindrons à 14H le rassemblement au Jardin de ville de Grenoble à l’appel de la CGT, de la FSU et de Sud-Solidaires contre la remise en cause du code du travail par les ordonnances Macron.

Les enseignants des 3 collèges d’Echirolles, du collège Vercors de Grenoble, et des enseignants du lycée Marie Curie d’Echirolles, réunis en assemblée générale le 1/9/2017, soutenus par le SNES-FSU et Sud Education.