2 juillet 2014

Mutations et carrières

Revalorisation des notes pédagogiques anciennes

Le second groupe de travail sur le sujet s’est déroulé le 1er juillet 2014 (voir le bulletin d’avril pour le compte-rendu du premier GT). Ce second groupe a été l’occasion, pour l’administration, de proposer des dispositifs de revalorisation des notes pédagogiques anciennes, dispositifs opérationnels dans d’autres académies et un dispositif proposé par le Après les échanges entre l’administration et les représentants syndicaux, deux dispositifs ont été particulièrement discutés :
- le premier, présenté par le corps d’inspection, proposait une compensation du retard d’inspection par l’ajout d’1/20e de la note pédagogique pour les opérations d’avancement d’échelon si la dernière inspection a plus de 5 ans ;
- le second, reprenant en partie le dispositif de l’académie de Rennes – dispositif que le SNES-FSU avait indiqué lors du premier GT -, conduit à l’augmentation de deux points de la note pédagogique si la dernière inspection a plus de 5 ans.

Au final, c’est ce second dispositif qui a été retenu et qui devrait être opérationnel pour la campagne 2014/2015 d’avancement d’échelon des certifiés, PEPS et PLP.

Comment cela fonctionnera ?

Lors de la CAPA qui examinera les avancements d’échelon pour l’année 2014/2015, la note pédagogique des collègues en activité qui n’a pas évoluée depuis le 31 août 2009 sera augmentée de deux points. Cela concerne également les collègues qui ont été en congé formation, en congé maternité sur une partie des 5 ans (les congés parentaux ne comptent dans cette période que pour moitié et les périodes de disponibilité ne comptent pas).
Attention ! Cette note est une note « technique » et c’est la dernière note d’inspection qui servira de référence lors de la future inspection.

Les commissaires paritaires du SNES-FSU seront particulièrement vigilants sur l’application de ce dispositif lors la CAPA d’avancement d’échelon et les fiches syndicales seront d’une aide précieuse pour corriger les éventuelles erreurs de l’administration.

Un combat qui reste entier

Cette prise en compte des retards d’inspection est une avancée pour les collègues lourdement pénalisés dans leur carrière par ces retards. Cependant, c’est toujours la même proportion de collègues qui avancera au Grand choix, au Choix et à l’ancienneté. Si ce dispositif doit s’accompagner d’un effort du corps d’inspection pour résorber les retards d’inspection et rendre visite à tous les collègues régulièrement, le poids de la note pédagogique dans l’avancement d’échelon fait de l’évaluation pédagogique l’instrument du contrôle d’une masse salariale par la gestion des carrières. Pour le SNES-FSU, et nous l’avons réaffirmé lors de ce GT, l’évaluation pédagogique doit être déconnectée de l’avancement, avancement qui doit se faire au Grand choix pour tous. L’avancement de tous au même rythme permettrait de recentrer l’inspection sur l’aide et le conseil. Ce n’est pas, en effet, la sanction financière d’un ralentissement de carrière qui permet de surmonter difficultés et insuffisances, mais des conseils pédagogiques et la possibilité d’accès à une véritable formation continue.