C’était la demande majoritaire des collègues lors de l’AG du 6 septembre, à la Bourse du Travail de Grenoble, qui présageait d’une forte mobilisation le lendemain pour les retraites et tirait un bilan positif de l’appel à la grève et à l’action lancé par le SNES à cette rentrée, même si la mobilisation fut inégale d’un établissement à l’autre...

Bien sûr, on peut regretter que la date du mercredi 15 septembre ( date prévue du vote de la loi scélérate sur les retraites par le parlement ) n’ait pas été choisie pour une action nationale d’ampleur. L’intersyndicale nationale a privilégié le jeudi 23 septembre qui laisse plus de temps de préparation et permet d’amplifier encore la mobilisation. Dans ce but, relançons le débat dans les établissements, les distributions de tracts, l’interpellation des parlementaires ...

Rien n’est plié définitivement tant que le texte n’est pas adopté ! Même si le gouvernement veut avancer à marche forcée, il doit y avoir un débat au Sénat début octobre. Le 23 septembre, il est donc essentiel de faire une démonstration de force qui marque les esprits et fasse reculer le pouvoir en place.

Jeudi 23 septembre :

manifestation à 10h , départ cours Jean Jaurès entre le cours Berriat et la Place H. Dubedout.

Les autres manifs déjà décidées :

Bourgoin 10h parking Diederich,

La Tour du Pin 10h place de la Gare Sncf,

Roussillon 10h place de la République,

Vienne 14h30 champ de Mars