Vous connaissez l'histoire du disque rayé...

Décidément en panne d’imagination, notre ministre s’essaie au comique de répétition ; le drame profond, c’est que c’est l’avenir de nos jeunes et le sens de nos métiers qu’elle joue, semblant incapable d’en appréhender les enjeux.

De nouveau, comme seule réponse à la mobilisation des collègues qui trouvent de plus en plus le soutien des parents, des envois de circulaires pendant la nuit, avec bonus vidéo pour mettre en place cette réforme ! Au-delà de la puérilité de la manœuvre, cette forme de répétition et d’entêtement interroge. Notre Ministre semble ne pas comprendre du tout que le monde enseignant se prépare à la résistance dans la durée, ni que les parents, de plus en plus informés et donc de plus en plus inquiets ne sont pas décidés non plus à laisser passer. Quand près du tiers des collègues, pour la troisième fois, se mobilise dans la grève, et la manifestation, comment ne pas mesurer, ne pas être en capacité d’entendre que c’est très, très largement que la profession rejette cette réforme ?

C’est donc à Paris, en manifestation nationale, le samedi 10 octobre que nous allons aller le dire.

Nous rejoindrons le TGV spécial Snes au départ de Lyon Partdieu à 9h15. (Départ en gare de Grenoble à 7h22, et voir les départements 07, 26, 38, 73 et 74 pour les horaires précis et moyens des correspondances). On s’inscrit sur s3gre@grenoble.snes.edu, ou auprès de son département, ou dans son S1 préféré.

Cette mobilisation, la plus large possible, est rendue nécessaire par l’entêtement de cette ministre, et si elle devait encore persister, c’est toute la préparation de la rentrée que nous trouverons ensemble les moyens d’empêcher dans ces conditions. Nous sommes en mesure de vaincre, parce que cette réforme est nuisible pour nos élèves et nos métiers. Contrairement à l’affichage, elle est profondément inégalitaire et sacrifie des pans entiers de culture auxquels les plus fragiles de nos élèves n’auront plus jamais accès. (Voir le compte rendu de la réunion publique organisée par le S2 38, avec un diaporama clair et complet.)

Madame la Ministre, entendez-le bien, pour votre réforme, c’est toujours NON


Et ce n’est pas en multipliant les provocations contre les services publics, les fonctionnaires, leurs salaires, que diversion sera faite par ce gouvernement à qui la morgue et le mépris décomplexé tiennent lieu de projet politique.

Soyons nombreux, très, très nombreux à Paris le 10 octobre.