11 janvier 2019

Mutations et carrières

Campagne 2019 d’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude

La campagne 2019 vient de s’ouvrir et vous pouvez candidater jusqu’au 27 janvier inclus.

Comment candidater ?

Chaque candidat doit compléter son CV i-prof et doit rédiger une lettre de motivation laquelle permet de présenter les diverses étapes de sa carrière, son itinéraire professionnel, d’exposer les acquis de son expérience professionnelle et de présenter ses motivations conduisant à présenter sa candidature.

Cette candidature se fait en 3 étapes (la candidature se fait sur via extranet.ac-grenoble.fr, i-prof, rubrique « Les services ») :

- Elaboration du CV spécifique ;
- Saisie et validation de la lettre de motivations ;
- Validation de la candidature.

Les candidats qui auront élaboré leur CV, saisi et validé leur lettre de motivation recevront dans les jours suivants la clôture (27 janvier) un accusé de réception de leur candidature dans leur messagerie i-prof.
Il faut donc surveiller cette messagerie que l’on n’utilise très peu par ailleurs du 28 au 30 janvier et contacter le rectorat si l’on a rien reçu à partir du 31 janvier.
Les pièces justificatives des nouveaux titres et diplômes saisis dans i-prof par l’enseignant (les diplômes étrangers doivent être traduits en français et accompagnés d’une attestation précisant le nombre d’années d’études nécessaires à leur obtention) doivent parvenir au plus tard le 4 février 2019 à DIPER E.
Il n’y a pas lieu de fournir de nouveaux justificatifs pour les diplômes qui ont été déjà validés par les gestionnaires (les personnes peuvent s’assurer de la validation de leurs diplômes en consultant la rubrique « votre CV »).

Circulaire liste d’aptitude 2019-2020

Comment se déroulent les examens des candidatures ?

Les candidatures sont examinées dans un premier temps par les membres de l’inspection dans laquelle est effectuée cette candidature et le chef d’établissement du candidat. Ils portent chacun un avis sur la candidature (défavorable, réservé, favorable, très favorable).
Chaque candidat pourra consulter ces avis (via Iprof). Les dates seront communiquées ultérieurement.

Le recteur, après avis de la CAPA des agrégés, inscrit ou non le candidat sur la liste académique.

Cette liste académique remonte ensuite au ministère et l’ensemble des candidats figurant sur les listes académiques sont examinés par discipline lors de la CAPN des agrégés (mois de mai) à l’issue de laquelle le ministère prononce les promotions.

Une voie de promotion étroite

Le nombre de promotion est calculé chaque année, par discipline sur la base de 1/7 des titularisations de l’année précédente. Il est donc dépendant du nombre de postes offerts aux concours l’année N-2. Le SNES-FSU demande que le ratio soit porté à 1/5 pour permettre plus de promotions.

Il y a eu en 2018, 356 promotions toutes disciplines confondues, dont 11 collègue de l’académie de Grenoble.

Il y a sur l’académie de Grenoble en moyenne :
- 2 collègues de maths promus chaque année ;
- 1 collègue en Lettres modernes, Anglais, Histoire-Géographie, Sciences Physiques promu chaque année.
Dans les autres disciplines, cela va de 1 tous les 2 ans à aucun depuis 10 ans pour les disciplines à faible recrutement.

Une voie de promotion sans barème

Dans cette voie de promotion, les candidatures sont examinées sur la base du CV et de la lettre de motivation, mais les avis de l’inspection et du chef d’établissement comptent pour beaucoup.
Bien que ce ne soit pas une contrainte réglementaire, dans les faits, tous les inscrits sur la liste académique ont deux avis TRF (un seul pour les collègues du supérieur).

Il y a quelques années, certaines inspections mettaient exactement le nombre d’avis TRF qui correspondait au nombre de place de leur discipline dans la liste, empêchant de fait, toute discussion sur nos propositions de classement d’un autre collègue car celui « n’avait pas l’avis TRF de l’inspection ».

Devant nos remarques répétées en CAPA sur ce déni de discussion, les choses ont évoluées et il y a maintenant un peu plus de candidatures appréciées comme TRF par l’inspection que de place dans la liste, cela n’empêchant pas le classement par l’inspection de ces différentes candidatures TRF.

Les candidatures bénéficiant d’un avis TRF de l’inspection sont dans certaines disciplines essentiellement des candidatures de collègues exerçant des missions pour l’inspection (animation de formations, de JDI, mission d’inspection), les autres aspects de la diversité du parcours étant beaucoup moins pris en compte.

Le SNES-FSU demande que soit mis en place un barème clair reconnaissant notamment les diplômes, la biadmissibilté.

La liste académique et la CAPA

La liste académique contient actuellement une soixantaine de noms toutes disciplines confondues (et est limitée en nombre).
Les places sont généralement libérées par promotions ou par départs en retraite.

Les élus SNES-SNEP-SNESup agissent en CAPA chaque année pour que les collègues inscrits une année soient reconduits sur la liste les années suivantes s’ils recandidatent.
En effet, puisque l’examen de la candidature doit se faire sur l’ensemble de la carrière, il est impensable qu’une candidature soit jugée suffisante une année pour accéder à cette promotion et plus l’année suivante.

Il y a pourtant eu au cours du mandat précédent, et malgré notre opposition virulente en CAPA, des collègues sortis de la liste, leur inspection ayant décidé que leur dossier était finalement insuffisant alors même que ces collègues avaient eu un avis TRF et avaient été inscrits pendant plusieurs années.

Nous sommes aussi attentifs à ce que (sauf exception) les entrées dans une liste disciplinaire se fassent par le bas et que les collègues remontent dans la liste lors de la promotion des collègues précédents. Le ministère n’est pas tenu de respecter l’ordre académique dans ces nominations, mais il en tient compte. Ainsi, si l’ordre de la liste était modifié chaque année, un collègue pourrait rester 10 ans en 4e place et ne jamais être nommé. Quel sens et quelle lisibilité son inscription représenterait-elle alors ?

Enfin, nous faisons en CAPA d’autres propositions que celles qui sont déjà retenues en mettant en avant les éléments des CV des collègues et de leur lettre de motivation.
Il est rare que nous obtenions plus d’une ou deux inscriptions alternatives chaque année, mais il arrive que les dossiers qui nous mettons en avant soient de ce fait étudiés de façon plus approfondie par les corps d’inspections et du rectorat et que ces collègues fassent partie des inscrits des années suivantes.