La FSU, la CGT’Éduc, la CNT éducation, le PAS38 et SUD éducation organisent un stage d’information syndicale,
vendredi 3 mai
de 8 h 30 à 16 h
à la Bourse du travail de Grenoble

Connaissance, suivi et accompagnement des élèves allophones
Nombre de migrant·e·s vivent en France un parcours d’obstacles permanents pour faire reconnaître leurs droits. La chasse aux personnes sans-papiers s’est installée dans la durée. Parmi ces migrant·e·s, des enfants, arrivé·e·s seul·e·s ou en famille, doivent pouvoir bénéficier du droit à la scolarisation et à une éducation dans de bonnes conditions.
Pourtant, de multiples façons, ces droits sont de plus en plus bafoués. Enseignant·e·s, autres personnels de l’éducation nationale, parent·e·s d’élèves et élèves s’organisent donc pour les défendre, notamment à travers les syndicats et le Réseau Éducation Sans Frontières.

Un stage pour nous former et organiser la défense des élèves
Le stage permettra de mieux connaître les parcours scolaires des enfants migrant·e·s, les obstacles rencontrés, les réussites, les droits des migrant·e·s, la juridiction sur le droit d’asile, les droits et devoirs des enseignant·e·s, la manière d’aider ces élèves et leurs familles en facilitant les liens avec les réseaux et organisations existants. Des revendications avaient été élaborées lors de stages précédents : elles restent à actualiser, approfondir, défendre.
Les formations et débats seront nourris d’interventions d’enseignantes d’UPE2A, d’un avocat spécialisé en droit des étrangers, de militant·e·s du Resf38 et de témoignages d’associations et collectifs de soutien aux personnes sans-papiers ou de jeunes migrant·e·s.
Un temps plus libre d’échanges et de rencontres aura lieu à l’occasion du repas partagé de midi.
L’accueil des enfants migrant·e·s au sein des établissements scolaires est l’affaire et tous et toutes : ATSEM, AVS, AESH, AED, AP, enseignant·e·s. Chaque fonctionnaire ou agent·e non-titulaire, syndiqué·e ou non syndiqué·e, peut bénéficier de 12 jours de formation syndicale par an, fractionnables à volonté (une journée minimum).

Venez nombreuses et nombreux, avec vos expériences, vos idées, vos outils, vos doutes, vos questions…

Pour vous inscrire :

Remplissez le modèle de demande de congé ci-contre, avec l’intitulé du stage « Connaissance, suivi et accompagnement des élèves allophones ». À renvoyer à votre supérieur au moins un mois avant la date du stage (avant le 3 avril).

Prévenez-nous de votre présence par un mail à : fsu38@fsu.fr

L’absence de réponse de l’administration à quinze jours du stage vaut accord.
Contactez un syndicat organisateur en cas de difficultés.