Depuis la suppression des points Z.E.P, nous dénonçons le préjudice subi par les collègues et nous réclamons leur remise en place. Nos stages, actions, audiences au rectorat depuis plusieurs années portent leurs fruits : le rectorat reconnait enfin plusieurs situations d’enseignement difficiles, en leur accordant une bonification pour le mouvement Intra 2008 : d’une part, les missions des TZR et, d’autre part, l’enseignement dans des « Etablissements faisant l’objet d’une Valorisation Académique ».

La liste précise de ces établissements a été arrêtée par le Recteur après la tenue d’un groupe de travail avec les organisations syndicales. Nous avons beaucoup débattu des critères utilisés par le rectorat, de la situation des établissements... Les établissements retenus sont en majorité ceux qui étaient en ZEP, mais pas tous, et quelques-uns qui ne l’étaient pas, « mais auraient dû l’être ! »

Le rectorat a déclaré ne pas souhaiter changer le dispositif toutes les années ; cette liste devrait être valable pour cinq ans. Nous avons exigé et obtenu l’engagement que cette liste ne préfigure pas d’un redécoupage de la carte de l’Éducation prioritaire dans la mesure où les ZEP devraient disparaitre à terme au profit du classement E.P.1, E.P.2, E.P.3.

La bonification sera de 20 points par an avec un forfait de 20 points supplémentaires la 5e année, uniquement pour le mouvement Intra. Ces points sont rétroactifs. Peuvent en bénéficier tous les collègues exerçant au minimum à mi-temps dans ces établissements, ainsi que les entrants dans l’académie avec les points A.P.V.

Nous avons obtenu, comme pour les TZR, que ces points soient valables sur tout type de vœux, donc y compris les vœux établissements. Cette bonification EVA ne sera pas cumulable avec la bonification TZR... même s’il est vrai qu’être TZR dans un établissement difficile, c’est encore plus difficile.
Cette bonification EVA est le résultat de la mobilisation des collègues de plusieurs établissements avec le SNES et le SNEP, ainsi que du travail de leurs élus FSU dans les groupes de travail, malgré le blocage et le refus d’autres organisations syndicales.

Il n’en reste pas moins que pour que cette bonification soit « utile », il faut qu’existent des possibilités de muter. Or les choix du Recteur en matière de réduction d’enseignements entrainent une baisse sans précédent du nombre de postes dans l’académie, la multiplication des compléments de service et une dégradation de nos conditions de travail qui pèseront très lourd sur les chances de mutation.

Etablissements à Valorisation Académique :
- collège et SEGPA Les Perrières, Annonay ;
- collège La Ségalière, Largentière ;
- collège Gérard de Nerval, Pierrelatte ;
- collège et SEGPA Etienne-Jean Lapassat, Romans sur Isère ;
- collège et SEGPA Gaston Bachelard, Valence ;
- collège et SEGPA Jean Vilar, Echirolles ;
- collège Villeneuve, Grenoble ;
- collège Olympique, Grenoble ;
- collège Vercors, Grenoble ;
- collège et SEGPA Iles de Mars, Le Pont de Claix ;
- collège Le Grand Champ, Pont de Chéruy ;
- collège Henri Wallon, Saint Martin d’Hères ;
- collège et SEGPA Côte Rousse, Chambéry ;
- collège Geneviève Anthonioz de Gaulle, Cluses ;
- collège et SEGPA Jean-Jacques Gallay, Scionzier.