18 mars 2010

Nos métiers

Le SNES, le SNEP et le SNUEP s’adressent à Luc Châtel sur l’illégalité de la vacation et l’isoe des vacataires

Le SNES, le SNEP et le SNUEP viennent de relancer le ministère de l’Education nationale en s’adressant directement à Luc Châtel.

Si vous êtes vacataires, il y a de fortes chances pour que le rectorat vous prive de l’Isoe - indemnité de suivi et d’orientation des élèves qui couvre le remplissage des bulletins, les rencontres parents/ professseurs et les conseils de classe- (99, 43 euros mensuels) auxquels vous pouvez prétendre légitimement.

De surcroît, en vous employant comme vacataire à l’année ou sur un remplacement, le ministère de l’Education nationale et le rectorat de Grenoble agissent en patron voyou puisque vous devriez au minimum être contractuel, conformément à plusieurs jurisprudences du Conseil d’Etat qui requalifient vacations en contrat. En tant que vacataire, vous êtes privé(e) de tout droit essentiel : ni droit aux congés payés, ni droit au chômage, ni droit aux congés maladie, ni couverture en cas d’accident du travail ! Abject et inimaginable. Et pourtant, au ministère de l’Education nationale, on ose... Les patrons voyous ne sévissent pas tous dans le privé !

Article complet et courrier envoyé à Luc Châtel accessibles à la rubrique non-titulaires du site national du SNES à :

http://www.snes.edu/Vacataires-l-Etat-patron-voyou.html