Le SNES-FSU dénonce depuis le début une réforme du collège comptable ET aussi pédagogique avec un contrôle de nos pratiques accru.
Les annonces du ministre et la publication du nouvel arrêté qui assouplit le cadre des EPI et de l’AP, qui conduit à la réouverture de classes bilangues et qui redonne des heures aux enseignements des langues anciennes, ne sont pas un détricotage de la réforme ; les heures perdues pour les élèves ne sont pas récupérées et le poids de l’autonomie est renforcé.
Depuis l’arrivé de ce nouveau ministère, le SNES et la FSU ont demandé une réécriture des textes sur l’évaluation des élèves et continuent de condamner l’imposition du LSU comme outil d’évaluation.
La mise en place du LSU dans les établissements ne s’est pas faite sans tensions et oppositions, avec un calendrier totalement différent selon les établissements, beaucoup ne découvrant le LSU que par les huit domaines de compétences à renseigner en fin de Sixième et pour le DNB et l’orientation.
L’année prochaine va être celle du déploiement, autant dans le premier degré que dans les collèges.

Le SNES académique a pris l’initiative, suite aux débats en CA académique, d’organiser avec les collègues du premier degré et les autres syndicats du second degré de la FSU
un stage syndical sur la conception de l’École portée par le LSU

le mardi 10 octobre 2017 à la bourse du Travail de Grenoble.

Soyons nombreux, collègues du premier et du second degré, pour s’informer, échanger et construire la mobilisation pour mettre à mal la politique de contrôle sociale de nos élèves et de contrôle de nos métiers.

Attention ! La demande est à déposer à votre chef d’établissement un mois avant, donc avant le 10 septembre. Modèle ici

Merci de confirmer votre présence en envoyant un mél à s3gre@snes.edu