Le Livret Scolaire Unique a été un point de débat important lors du congrès national du SNES-FSU. Si, à la suite des stages et particulièrement du stage académique de décembre dernier, les analyses et revendications sur le LSU ont largement été débattues et partagées à Grenoble, les débats ont été nourris à Rennes.

Le Livret scolaire unique est le symbole d’une politique

Après des échanges entre les délégations des académies, une contribution commune, où les mandats grenoblois ont été largement repris et partagés, a été élaborée, avant d’être reprise par les rapporteurs :

« Le LSU ne convient pas. En tant que tel, il n’est pas un outil valable de communication et d’échanges avec les parents. Il fractionne l’évaluation en de multiples items qui ne font sens pour personne et constitue une charge de travail accrue pour les enseignants. Il a une portée symbolique et cristallise de nombreuses critiques notamment en tant qu’outil de promotion des compétences transversales dans le cadre du positionnement des élèves sur les domaines du socle. La suppression de ce LSU et la refonte de son contenu actuel sont indispensables. »

LSUN, pas de mise au pas pédagogique !

Sommaire du dossier