Retraites : ça ne passera pas !


La Première Ministre a annoncé ce 10 janvier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accélération de l’augmentation de la durée de cotisation. Ces mesures sont brutales et injustes.

Rien ne justifie une telle réforme si ce n’est une obstination politique et idéologique, celle de faire porter sur les salariés, et non sur les plus riches, le financement de notre système de retraites.

De nombreuses pistes porteuses de progrès social existent, fin des allégements de cotisations sociales sans effet sur l’emploi, fin des cadeaux fiscaux aux plus riches, augmentation des cotisations retraite des salariés et des employeurs. Toutes balayées par le Gouvernement arc-bouté sur le recul de l’âge légal de départ. Faisons-lui entendre raison en étant massivement en grève le jeudi 19 janvier !

Les rendez-vous dans l’académie

Ardèche

plus d’info

  • Annonay, gare routière – 14h30
  • Aubenas, rond-point Ponson – 14h
  • Le Cheylard, devant la mairie – 14h
  • Privas, devant la Préfecture – 10h30

Drôme

plus d’info

  • Valence : 14h30 Champ de Mars
  • Montélimar : 14h devant le théâtre.

Isère

plus d’info

  • Grenoble : 10h à la gare
  • Bourgoin : 10h place St Michel
  • Vienne : 9h30 à la gare routière

Savoie

plus d’info

  • Chambéry : 14h Palais de justice
  • Albertville : 10h devant la gare
  • Saint Jean de Maurienne : 10 Place du Champ de foire

Haute-Savoie

plus d’info

  • Annecy : 14h devant la préfecture.
  • Thonon : 17h30, Place des Arts
  • Cluses : 16h30 , Place des Allobroges
  • Sallanches : 12h , Stand Place Charles Albert puis manif à 17H

La pétition intersyndicale à signer massivement !

Signer la pétition « Retraites : non à cette réforme injuste et brutale ! »

Le gouvernement a annoncé le report de l’âge de la retraite à 64 ans avec un allongement accéléré de la durée de cotisation.

Cette mesure est injustifiée : le rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) l’indique clairement, le système de retraites n’est pas en danger. Il n’y a aucune urgence financière.

Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs, et plus particulièrement ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue. Elle va aggraver la précarité de ceux n’étant déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités femmes-hommes.

Ce projet gouvernemental n’a rien d’une nécessité économique, c’est le choix de l’injustice et de la régression sociale.

Renforcer notre système de retraites nécessite en revanche des mesures de progrès et de partage des richesses.

D’autres solutions sont possibles ! Je soutiens la mobilisation intersyndicale et je m’oppose à cette réforme en signant la pétition.

Le communiqué intersyndical



Visualiser en plein écran

Le matériel pour mobiliser



Visualiser en plein écran

L’appel du groupes des 9 : Les retraité·es s’opposent à la réforme des retraites – le 19 janvier : Agissons massivement

  • les arguments du gouvernement à la loupe par l’économiste Michaël Zemmour sur Médiapart :