Dans le cadre du PPCR et de la nouvelle carrière, la carrière des agrégés a vocation a se dérouler sur au moins 2 grades sauf opposition exceptionnelle.
Ainsi ce sont dorénavant tous les collègues, ayant une carrière complète en classe normale, qui pourront bénéficier de l’accès à la hors classe, certains y accédant plus rapidement que les autres.

Les promouvables :

Dans l’ancienne hors classe, les collègues étaient promouvables à partir de l’accès au 7e échelon de la classe normale.
Dans la nouvelle hors classe, les collègues sont promouvables à partir de 2 ans et 1 jours dans le 9e échelon de la classe normale. Les collègues promouvables à partir de l’année N sont donc les collègues ayant eu leur 3e rendez-vous de carrière l’année N-1.
Le nombre de promouvables est donc divisé par 2 mais dans les faits, aucun collègue aux échelons 7, 8 et 9 n’était promu.

Le barème :

Le barème repose sur :

  • l’ancienneté de l’agent dans la plage d’appel ;
  • une appréciation sur la valeur professionnelle de l’agent.
Échelon et ancienneté d’échelon au 31/089+29+310+010+110+210+311+011+111+211+311+4
Ancienneté dans la plage d’appel 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Points 0 10 20 30 40 50 60 70 80 100 110
Appréciation de la rectrice
AppréciationExcellent 10%Très satisfaisant 45 %SatisfaisantA consolider
Points 145 125 105 95

En combinant les deux critères on obtient :

A consoliderSatisfaisantTrès satisfaisantExcellent
9+2 0 95 105 125 145
9+3 10 105 115 135 155
10+0 20 115 125 145 165
10+1 30 125 135 155 175
10+2 40 135 145 165 185
10+3 50 145 155 175 195
11+0 60 155 165 185 205
11+1 70 165 175 195 215
11+2 80 175 185 205 225
11+3 100 195 205 225 245
11+4 110 205 215 235 255

L’appréciation est donc a compter comme une accélération pour l’accès a la hors classe, 4 ans pour l’appréciation « Excellent », 2 pour l’appréciation « Très satisfaisant ».

Les enjeux de la campagne d’appréciation 2018 :

La note de service ministérielle précise que la rectrice doit porter des appréciations définitives sur les collègues promouvables cette année « en se fondant principalement sur les notes, mais aussi sur les avis des chefs d’établissement et des corps d’inspection ».
A partir de l’an prochain, cette appréciation sera portée sur la base du 3e rendez-vous de carrière.
Les collègues 9+2 examinés l’an prochain, bénéficieront de 10% d’appréciation « Excellent » et de 45% d’appréciation « Très satisfaisant », ainsi que les 9+2 de l’année suivante.
Ces collègues entrants seront alors en concurrence directe avec les 9+2, les 9+3, les 10+0 de cette année, le ministère a prévu dans la note de service que les appréciations portées cette année le soient proportionnellement au nombre de promouvables de chaque échelon.
La note de service ministérielle précise que les évaluateurs primaires, chefs d’établissement et IPR peuvent formuler jusqu’à 20% d’avis « Très satisfaisant » en veillant eux aussi « à une répartition équilibrée de ces avis entre les différents échelons de la plage d’appel ».

Pour un traitement équitable de l’ensemble des collègues, le SNES a demandé, que les appréciations valorisantes de la rectrice soient réparties proportionnellement au nombre de collègues promouvables dans chaque plage d’appel.
De plus, nous avons demandé que soit respecté l’équilibre entre le SUP et le SCO ainsi que l’équilibre entre les disciplines et l’équilibre par genre.