Pour vous informer, répondre à vos questions ou encore recenser les problèmes, des réunions de rentrée auront lieu dans chaque département le mercredi 15 septembre après-midi :

  • Pour l’Isère : de 14 à 17H en présentiel à la Bourse du travail de Grenoble, salle 164.
  • Pour la Drôme et l’Ardèche : de 14H30 à 16H30 en visio : contactez les sections départementales pour obtenir le lien de connexion.
  • Pour la Savoie et la Haute-Savoie : de 14H à 16H en présentiel au local du SNES-FSU à la maison des syndicats de Chambéry.

Pensez à vous inscrire par mail auprès de votre section départementale. Pour les collègues syndiqués, le SNES-FSU rembourse les frais de transport et de repas (apportez un RIB).

Ensuite, un premier stage TZR académique aura lieu le mardi 9 novembre à la bourse du travail de Grenoble (l’autorisation d’absence est accordée de droit si elle est demandée un mois à l’avance, donc avant le 9 octobre).
Un modèle d’autorisation d’absence est disponible sur notre site.

Ces réunions et stages s’adressent aux collègues syndiqués ou non.

Cette année, la rentrée des TZR est particulièrement mouvementée…
En effet, le rectorat a réécrit la circulaire académique de gestion et d’affectation des TZR pour y inscrire une pratique inacceptable, bien que déjà pratiquée sans être totalement avouée : l’affectation temporaire de TZR sur des heures à l’année dans l’attente du recrutement de contractuels !

Extrait de la circulaire :
« ➢ Affectation transitoire en période de rentrée
En début d’année scolaire, des BMP de petite quotité (inférieurs à 9h) sont encore vacants et nécessitent la recherche de contractuels afin de ne pas mobiliser des TZR qui pourraient être sollicités par la suite sur des suppléances à temps plein en cours d’année. Lorsque des TZR sont malgré tout disponibles, ils pourront être affectés sur une période transitoire jusqu’au vendredi 24 septembre 2021. Cette suppléance pourra être prolongée dès lors qu’aucune autre suppléance n’aura été déclarée.
 »

Pour télécharger la circulaire complète, suivre ce lien.

Ainsi de nombreux collègues nous ont interpellés ne comprenant pas pourquoi ils ne sont pas affectés alors qu’ils ont connaissance de postes à pourvoir dans leur zone, encore vacants ou affectés à des contractuels, ou encore pourquoi ils ne sont affectés que jusqu’au 23 septembre alors que les heures sont vacantes à l’année, et beaucoup se retrouvent sur trois établissements, souvent en zone limitrophe.

Dans le même temps le rectorat publie sur le site de l’académie, à la rubrique « recrutement », une liste de cinq pages de suppléances vacantes, dont certaines à temps complet et/ou à l’année, pour recruter des contractuels…

Chaque année nous dénonçons en audience les problèmes qu’engendre cette gestion des TZR dont l’unique but est d’optimiser les « moyens » de remplacement, mais le rectorat reste pour le moment sourd à nos revendications.

Il est donc urgent de se mobiliser fortement pour que l’administration entende enfin les TZR !