Le changement de première page du site a pris un peu de retard, mais cela ne signifie pas que les militants s’étaient endormis sur la plage. En réalité, nous avons repris nos activités depuis une dizaine de jours, sur le même rythme que nous les avions interrompues la troisième semaine de juillet : suivis individuels des problèmes liés aux affectations de juin et de juillet, compléments de service éloignés et non réglementaires, affectations et rentrée administrative des stagiaires, Capa des certifiés qui n’aura finalement toujours pas traité des mesures de baisse des notes administratives, préparation du conseil syndical académique du 29 août, préparation du Conseil National des 9 et 10 septembre, etc.

Le conseil syndical académique

a réuni une soixantaine de personnes, dont approximativement la moitié de membres de la CA et l’autre moitié de délégués de S1. Nous avons échangé sur la situation et les enjeux de ce début d’année scolaire, lourde en matière de responsabilité syndicale : conditions de rentrée 2008, compte tenu des suppressions de postes et de leurs transformations en HS, effectifs, enseignements ou dispositifs d’aide non assurés, pouvoir d’achat et blocage des salaires, annonces provocatrices ou rideaux de fumée du ministre de l’Education, annonces du budget 2009, avec de nouvelles suppressions de postes, réforme des lycées lancée à la hussarde.
La tribune du CSA...
Nous avons évoqué les actions déjà envisagées par l’intersyndicale des fédérations de l’éducation, le 11 septembre, ou par des confédérations au niveau interprofessionnel, le 7 octobre dans le cadre d’une journée mondiale à l’initiative de la CSI.
... et l'assemblée des militants
Il a également été question des élections professionnelles de décembre et de la nécessité de mettre rapidement le SNES en situation de faire face à l’ensemble de ces enjeux et responsabilités.

La responsabilité des S1.

Pour mener les débats et les actions nécessaires, pour renforcer notre organisation syndicale et par delà le SNES, l’ensemble du mouvement social, pour préparer les échéances électorales, nous devons pouvoir compter sur ce qui constitue l’originalité et la principale force du SNES, sa capacité à s’organiser au plus près des lieux d’exercice de nos métiers, dans les collèges, les lycées et les CIO.

Il est essentiel que dès la prérentrée et la première semaine scolaire, chaque S1 se réunisse et/ou se constitue ou se reconstitue, s’organise en se répartissant les responsabilités du bureau, s’attache au renouvellement des cotisations et à rechercher l’adhésion de nouveaux collègues, mette en débat les modalités de participation à la journée du 11 septembre, en fonction des initiatives départementales de la FSU, et les modalités de poursuite de l’action. Les militants des S2 et du S3 sont disponibles pour apporter l’aide et le soutien nécessaire.

En attendant, bonne rentrée à tous, autant dans le domaine professionnel que sur le terrain des luttes que nous avons à mener ensemble.