Présenté comme un lycée plus à l’écoute des lycéens, le lycée de la réforme orchestrée par Blanquer conduira à de nombreuses suppressions de poste !

La main sur le cœur, le ministre communiquait le 14 février dernier que le nouveau lycée allait permettre de mieux accompagner le travail des lycéens durant les deux années de première et de terminale, qu’il serait un lycée plus à l’écoute des lycéens.

Et bien nous pouvons constater dès aujourd’hui que son premier effet sera de supprimer des postes de professeurs dans les établissements, ce qui n’augure guère d’une meilleure écoute des lycéens !!!

Un tronc d’enseignements communs qui se réduit sur tous les niveaux, des enseignements de spécialité réduits au nombre de 2 en terminale générale (un bac scientifique par exemple ne pourrait donc plus être l’ensemble Mathématiques, Sciences Physiques, Sciences de la Vie et de la Terre, les enseignants de ces dernières peuvent légitimement s’inquiéter !) et des horaires des spécialités en voie techno qui diminuent, cela fait déjà pas mal de postes en moins.

Mais les plus grosses coupes vont se situer au niveau de la marge d’autonomie qui, bien que semblant augmenter, devra financer les heures cependant obligatoires de Vie de Classe, d’Accompagnement Personnalisé et Accompagnement au choix de l’orientation mais aussi tous les enseignements optionnels !

Le ministre déclarait qu’un bouquet d’enseignements facultatifs leur permettra d’enrichir encore leur parcours.
Ah oui, mais là, il va falloir choisir : pour chaque option ouverte, c’est autant d’heures de dédoublement de classe auxquelles il faudra renoncer !

Bref, les ficelles sont les mêmes que pour la réforme Chatel qui avait déjà permis la suppression de 10% des postes d’enseignants au lycée. A ce sujet, vous vous souvenez ? Un certain JM Blanquer était patron de la DEGESCO, l’organe ministériel chargé d’organiser les suppressions de postes induites par la réforme Chatel... Alors les ficelles, c’est dire s’il les connaît !

Nous mettons à votre disposition un outil pour estimer les effets sur la DHG de votre établissement :

estimations DGH lycée Blanquer

Au delà de toutes les critiques que nous avons déjà émises sur cette réforme d’esprit libéral, sur ce nouveau lycée qui brouillera les pistes des « non-initiés » et renverra chaque élève à sa propre responsabilité en cas d’échec, masquant les insuffisances de l’institution, nous ne pouvons que la condamner une fois de plus sur le versant emploi.

Comment peut-on oser affirmer améliorer le lycée pour les élèves en supprimant des postes de professeurs ?

Non, Monsieur le Ministre, nous ne voulons pas de cette réforme et nous l’affirmerons haut et fort jeudi 3 mai dans la rue !