Avec une participation de près des deux tiers (64.79%), les enseignants, conseillers d’orientation - psychologues et conseillers d’éducation de l’académie de Grenoble ont confirmé la première place du SNES, à l’occasion du renouvellement des Commissions administratives paritaires académiques (CAPA) ; une voix sur deux s’est en effet portée sur les listes présentées par le SNES seul ou en commun avec d’autres syndicats de la FSU.

Le SNES recueille environ 51% des voix pour les catégories les plus nombreuses, celle des agrégés (50.95%) et surtout celle des certifiés (51.05%).

La liste que nous présentions chez les PEGC, arrive en tête avec 41.70% des suffrages, soit 6.75 points de plus qu’en 2005.

Pour la CAPA des CPE, seule catégorie où nous n’étions pas en tête en 2005, les équilibres sont maintenus, mais le SNES progresse de deux points et n’a plus que 5 voix de retard sur le SE.

Chez les CO-Psy et DCIO, la présence d’une troisième liste réduit le score du SNES et du SGEN, seuls présents sur la catégorie jusqu’alors, mais le SNES arrive en tête et conserve ses trois sièges. Cette stabilité en sièges par rapport à 2005 est d’ailleurs la caractéristique de ces résultats pour les corps et grades des catégories de titulaires : les nouvelles CAPA seront à l’image des CAPA sortantes.

Chez les personnels non titulaires d’enseignement, d’éducation et d’orientation, qui élisaient pour la première fois leurs représentants dans une Commission consultative paritaire (CCP) et alors que le vote avait lieu sur sigle et non sur liste de candidats - ce qui a permis à toutes les organisations de se présenter, même sans candidats pour siéger, les syndicats de la FSU, SNES, SNEP, SNUEP ont recueilli 36.70% des suffrages et remporté 3 des 4 sièges à pourvoir.

Pour la CCP des personnels de surveillance et d’accompagnement des élèves, comprenant certes les MISE et les assistants d’éducation de collèges et lycées, mais également les assistants intervenant dans le premier degré, les syndicats de la FSU ont recueilli 30.91 % des voix et ont remporté 2 des 5 sièges de cette CCP.

Toutes catégories confondues, ce sont près de 5000 collègues qui ont porté leurs suffrages sur les candidats que nous présentions et se sont donné les moyens non seulement de leur défense individuelle et collective dans ces instances, mais également de poursuivre et d’amplifier les luttes que nous menons pour imposer une vraie priorité à l’éducation et d’autres choix pour l’École. Merci pour leur confiance et surtout bravo à eux de s’être ainsi donné les moyens de renforcer et développer leur outil syndical.