Prendre le temps

Enfin, le moment espéré de pouvoir retrouver de l’oxygène, de prendre le temps.

Décidément, le bilan de cette première année de présidence Macron est bien désolant, tant les chantiers ouverts tous azimuts évoquent davantage le passage d’Attila que la reconstruction nécessaire des solidarités. C’est au pas de charge que le président des riches s’attache scrupuleusement à mettre la République en marge, affichant morgue et mépris pour les pauvres, les migrants, les vieux, les jeunes…, détricotant avec méthode les acquis sociaux et s’appliquant minutieusement à défaire la représentation et l’expression démocratiques.
Qu’il s’agisse de la Fonction Publique, où 120 000 suppressions de postes sont programmées et les salaires toujours en panne, de l’Éducation nationale, où les recrutements incontournables ne sont pas programmés avec des effectifs d’élèves toujours en hausse, du bac qui pourrait devenir un croisement d’examen maison et d’usine à gaz, du lycée, que le ministre Blanquer s’ingénie à transformer en parcours d’initiés, ou de Parcoursup, en train de faire la démonstration de son inefficacité,(et pourtant, on allait voir ce qu’on allait voir !), de nos retraites, cible d’une casse programmée, partout, la velléité du saccage.
Mais nous sommes tenaces, et déterminés. Non, Monsieur le Président, nous n’acceptons pas votre volonté de tordre les principes de la République, pas plus que vos tentatives de criminaliser l’action syndicale, ou de museler les élus en cherchant à vider leurs missions de tout contenu.

En un mot pour nous, le renoncement : c’est NON !

C’est regonflés d’une énergie nouvelle que nous nous retrouverons, dès le 30 août, en CSA à la bourse du travail, pour conduire les luttes contre la rentrée « techniquement réussie » que vous nous avez concoctée, Messieurs du gouvernement, n’étant jamais avares d’éléments de langage préprogrammés.
Rendez-vous aussi le 18 octobre*, dans un colloque actifs/retraités pour mettre en échec la casse du code des pensions et de la notion même de retraite !

D’ici là, une seule prescription, « Détendez-vous » ! Bel été à toutes et tous !

*Inscription sous forme de stage pour les actifs, donc avant le 18 septembre

**bienvenue aux stagiaires dans notre académie de Grenoble !